Archives d’un auteur

Bienvenue Blacksheep !

J’ai l’honneur d’accueillir sur mon blog Blacksheep qui viendra poster ici de temps en temps. Il à déjà commencé d’ailleurs avec son très bon article sur le Nintendocore !

Et avec lui s’annonce une nouvelle ère, puisqu’étant moi même une quiche en webmastering et lui taquinant tout ça, je vais le laisser s’occuper de la migration du blog sur du « vrai » WordPress pour faire quelque chose de plus perso et de plus simpa !

En attendant je vous invite à aller faire un tour sur PixelCity forum de graphisme dont nous nous occupons tous deux !

En tout cas bienvenue à toi ami Blacksheep, que notre collaboration soit longue et fructueuse !

Je vous invite à le suivre sur Twitter : @Twitbls

Une playlist qu’elle est bien #2

Apres presque 1 mois d’absence, la faute à beaucoup de boulot, me revoici me revoilà avec une nouvelle playlist !

Playlist que vous pouvez toujours retrouver sur Spotify !

Gerald De Palmas – Mon coeur ne bat plus

De Palmas, un artiste que j’aime beaucoup, et ce depuis quelques années maintenant. En plus d’être très belle, cette chanson nous offre avec son clip de sublimes images de la Réunion, mon 2ème chez moi !

Pete Yorn & Scarlett Johanson (<3) – Blackie’s Dead

Izia – Let me alone

Clip super original et super chanson, que du bon !

Massive Attack – Teardrop

Amateurs de Dr House, vous en aurez ici reconnu le sublime générique !

Primal Scream – Can’t go back (from Kick-Ass OST)

Yodelice – Noise

On se tait et on écoute…

-M- – Amssétou

-M-, ou Matthieu Chedid pour les intimes, un artiste que j’aime de plus en plus, une vraie bête de scène que j’aurai la chance de voir en concert cet été au Sakifo Musik Festival à la Réunion !

Francis Cabrel – Des hommes pareils

Une chanson magnifique, autant au niveau de la mélodie que des paroles.

The Kooks – Naive

Une de mes chansons préférées à ce jour !

The Last shadow Puppets – My mistakes were made for you

Remembers…

Ellie Goulding – Starry Eyed (from Kick-Ass OST)

Bonus Track :

Le chef d’oeuvre musical de Pierre Billon : La Bamba triste

A bientot pour une nouvelle playlist !

Haitaar !

[tweetmeme source=Haitaar https://haitaar.wordpress.com/2010/06/02/une-playlist-q…lle-est-bien-2%5D

Une playlist qu’elle est bien #1

Chaque semaine je vous ferai découvrir mes coups de coeur du moment, les chansons qui me font kiffer, qui me font danser de façon assez ridicule, nouveautés comme vieilleries.

Je vous propose donc ma 1ère playlist avec laquelle vous passerez une bonne semaine je l’espère :

Playlist que vous pouvez retrouver sur Spotify !

Gnarls Barkley – Going On

Aloe Blacc – I need a dollar

Broken Bells – The high road

The Prodigy – Stand Up

Mika, RedOne – Kick Ass ( We are young)

Gorillaz – Stylo

Radiohead – Creep

Jamie Cullum – Don’t Stop the Music

Mano Negra – Mala Vida

Two Door Cinema Club – Undercover Martyn

Bonus Track :

MEUPORG !! Le remix

A la semaine prochaine pour une nouvelle playlist !

Haitaar !

[tweetmeme source=Haitaar https://haitaar.wordpress.com/2010/05/10/playlist-de-la-semaine-1/%5D

Tonnerre sous les tropiques ! (ou presque)

Aaaah Nice, son soleil, sa chaleur, ses palmiers, sa Promenade des Anglais, sa putin de plage de galets,…C’est ainsi que la plupart des gens voient notre ville. Mais il nous arrive d’avoir du mauvais temps (si si), et quand on en a, on fait pas semblant !

Après la « tempete de neige » de Fevrier… (oui ici c’est comme a Marseille on exagère « légèrement » les choses, faut dire que la neige on la voit pas souvent) :

…voici venir les tsunamis ! En effet comme vous l’avez peut-être vu aux infos, d’immenses vagues mesurant 6m en moyenne balayent la Côte d’Azur depuis hier, chose rare (comme la neige). La violence des vagues est assez impressionante comme le montrent ces images :

Ces intempéries surviennent alors que les préparatifs pour le festival de Cannes, qui débutera le 12 Mai, touchaient à leur fin, coup dur pour les plagistes donc…(m’enfin sont pas trop à plaindre, j’dis ça j’dis rien…)

Je dois dire qu’en tant que surfer ça fait plaisir de voir de la vague à Nice, habitué à la seule « vague de 16h » bien connue des Niçois, mais bon je dois avouer que je ne m’y aventurerais pas…

Comme vous pouvez l’imaginer, les groupes Facebook fleurissent, la plupart en rapport avec Brice de Nice et son mégatube. Mais je dois reconnaitre qu’il avait vu juste le Brice, il y a bien des mégatubes à Nice…

En tout cas je crois que la nature se fout de notre gueule et se venge bien. Après l’avant gout d’été qu’elle nous a donné la semaine dernière, elle nous balance ce déluge et le froid qui va avec. Vicieuse va !

Edit : Je vous invite à aller consulter l’article de @Befaure : Nice après la tempête

PS : Un big up à tous les niçois qui liront cet article ! Wesh 06 reprezent

Haitaar !

[tweetmeme source=Haitaar https://haitaar.wordpress.com/2010/05/05/tonnerre-sous-…ues-ou-presque%5D

Iron Man 2


Encore une critique de film avec aujourd’hui celle d’Iron Man 2 !

Le film :

L'affiche résume plutot bien le film.

Réal. : Jon Favreau

Synopsis :

Le monde sait désormais que l’inventeur milliardaire Tony Stark et le super-héros Iron Man ne font qu’un. Malgré la pression du gouvernement, de la presse et du public pour qu’il partage sa technologie avec l’armée, Tony n’est pas disposé à divulguer les secrets de son armure, redoutant que l’information atterrisse dans de mauvaises mains. Avec Pepper Potts et James « Rhodey » Rhodes à ses côtés, Tony va forger de nouvelles alliances et affronter de nouvelles forces toutes-puissantes…

Sortie : 28 Avril 2010

Bande annonce :

La critique :

Je dois tout d’abord vous dire que le film souffre du syndrome de la bande-annonce, celle-ci dévoilant à peu près toute l’intrigue et l’action du film. On y retrouve donc notre héros Tony Stark avec l’arrogance, l’excentricité et le flegme qui lui incombent ainsi que son alter-ego en armure, Iron Man.

Bon niveau scénario, c’est du basique. Un méchant (Whiplash joué par Mickey Rourke) animé par la vengeance de son père décide de s’attaquer à Iron Man. Seulement le pourquoi de cette vengeance est expliqué brièvement et de façon assez confuse : papa Whiplash aurait travaillé sur le réacteur que Stark a miniaturisé pour en faire son coeur et aurait par la suite été accusé de trahison, d’après ce que j’ai compris…L’histoire, et donc le film, repose donc sur des bases très fragiles. Et pour venger son papounet, Whiplash, optionnellement physicien, conçoit et fabrique un coeur semblable à  celui d’Iron Man ainsi que 2 fouets radioactifs et par la suite une armure. Mais…ou ai-je déjà vu ça…? Dans le 1er ? Naaan…. Il s’attaque donc à notre héros, pendant que celui-ci cours le Grand Prix de Monaco (si si) et est donc innofensif, à coups de fouets là où une balle bien tirée aurait suffit mais échoue et se fait arrêter… Le reste de l’histoire est visible dans la bande annonce.

A part ça, les 3 premiers quarts du film sont assez plats, les scènes d’action étant au nombre de 2, ce qui la fout mal pour un film d’action…la fin vient néanmoins compenser ce manque en offrant une bonne dose d’action. Heureusement que l’humour est omniprésent grâce au jouissif personnage de Tony Stark, campé par l’excellentissime Robert Downey Jr., et ses répliques finement comiques  et vient sauver le spectateur d’un possible ennui, que j’ai frolé, notamment lors de certaines scènes qui trainent en longueur. Ce dernier ne revet d’ailleurs l’armure que très peu, et n’accompli pas de faits héroiques tels qu’on peut en voir dans le 1er. Son pote militaire enfile également le costume comme promis dans le 1.

A ses côtés on retrouve toujours la sublime Gwyneth Paltrow dans le rôle de la stressée Pepper Potts, Don Cheadle qui reprend le rôle du Lieutenant-colonel Jim Rhodes, interprété par Terrence Howard dans le 1er opus. De nouveaux personnages font leur apparition tels que la Veuve Noire interprétée par la parfaite Scarlett Johanson, dont chaque apparition m’a plongé dans un état de mort cérébrale avancée, ou encore Nick Fury campé par le grand Samuel L. Jackson.

Et ces 2 personnages viennent d’ailleurs introduire l’unité du S.H.I.E.L.D. et la team des Avengers bien connue des amateurs de Marvel. Association déjà mentionnée dans L’incroyable Hulk (que je vous conseille) par Tony Stark justement, nous indiquant par là même que ce film prend place après Iron Man 2. Avec ses différents films, Marvel présente donc les futurs personnages de son film The Avengers prévu pour 2012 et réalisé par Joss Whedon (Buffy, Angel,…) s’il vous plait. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter cette page.

Sinon les effets spéciaux sont toujours de toute beauté, avec une armure toujours aussi sublime techniquement. Les incroyables gadgets de rêve ainsi que les intelligences artificielles dont est truffée la maison de Stark sont toujours présents et toujours aussi agréables visuellement.

Pour la BO on nous promettait du grand avec des titres d’AC/DC or on retrouve que 2 titres, un au début et un à la fin, rien de grandiose donc…

Iron Man 2 est donc une bonne suite mais qui manque cruellement d’action, bien que les scènes qui en contiennent soient très réussies. Il nous présente cependant les héros des futurs films Marvel et sert donc de transition entre un Iron Man solo et une Ligue des Justiciers bis. Le film plaira donc aux amateurs de Marvel et à ceux qui ont aimé le 1er et qui souhaiteraient en savoir plus sur Tony Stark et The Avengers !

PS : Attendez la fin des crédits, une scène inédite se cache tout comme à la fin du 1.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

[tweetmeme source=Haitaar https://haitaar.wordpress.com/2010/04/28/iron-man-2/%5D

Sortie DVD – Avatar

Avatar

Date de sortie (en DVD et Blu-Ray) : 21 Avril 2010

Je vais vous présenter aujourd’hui la version DVD d’Avatar. Et oui DVD, car je fais partie de ces personnes qui ne possèdent pas encore de platine Blu-ray.Je ne vais pas revenir sur la qualité du film ou son appréciation, celle-ci étant propre à chacun, mais seulement vous présenter le DVD en détail.  Version DVD unique d’ailleurs, aucune version collector n’étant sortie pour le moment.

Ca faisait quelques temps que je n’avais pas acheté de DVD mais je me suis dit que celui-ci valait le coup, la seule chose qui me dérangeait était de donner encore plus de sous au père Cameron qui n’en a visiblement pas besoin, mais le vol étant puni par la loi j’ai du me résoudre à sortir les billets.

Le packaging :


Comme vous pouvez le constater, on ne retrouve pas l’affiche du film sur le boitier, mais la moitié du visage de la belle Neytiri. qui fait de l’oeil à tout mâle amateur d’hybrides à peau bleus, public ici ciblé.

Comme vous pouvez le voir également, le boitier est glissé dans un « étui » en carton, rendant le tout plus classe qu’un simple boitier plastique posé, boitier plastique d’une bien piètre qualité d’ailleurs.

Le verso présente 4 images, les infos habituelles (durée, format, etc) et un résumé qui n’en est pas vraiment un :  « Un héros malgré lui. Une quête extraordinaire. Un choix entre la vie qu’il laisse derrière lui et un nouveau monde fantastique qu’il apprend à aimer. retournez dans l’univers d’AVATAR de James Cameron – la plus grande aventure de tous les temps » rien que ça !

L’intérieur du boitié est tout aussi vide que l’extérieur. On y retrouve encore Neytiri qui décidément est présente sur toute les faces. Stratégie commerciale quand tu nous tiens…

On y trouve également une invitation pour rejoindre le programme VIP sensé (je dis bien sensé) offrir des scènes inédites et autres interviews mais n’offre en fait pour le moment que la possibilité de rejoindre l’initiative de la journée de la terre, et ainsi « posséder » un arbre parmi le million planté, et de télécharger un fond d’écran interactif offrant moultes informations en temps réel. Ce fond d’écran est en fait une copie conforme du site qui n’apporte rien. Il semble que c’est sur ce fond d’écran évolutif que seront publiés les suppléments, si suppléments il y a un jour…

Le contenu :

Passons maintenant au contenu du DVD. Profitant d’avoir la grosse télé pour moi tout seule ce matin, j’ai décidé de me faire plaisir et de regarder Avatar. Après un long combat contre un lecteur en fin de vie semble-t-il, j’ai enfin réussi à lancer le DVD, heureux de retrouver Pandora et ses Schtroumpfs locaux ! Je me retrouve alors face à un menu aussi vide que le packaging pouvait le laisser prévoir.

Le menu se résume donc à des extraits du film avec en fond le thème principal et les 3 choix habituels, et aucune transition entre chaque. Tout est dans la sobriété semble-t-il… Et comme vous pouvez le voir, aucun bonus ! Je peux vous dire que je me suis senti légèrement trahi et con, m’attendant à une giboulée de suppléments comme promis, principale raison qui m’a poussé à l’acheter. J’aurais du mieux lire le verso… Et il se trouve que la version Blu-ray ne dispose pas non plus de suppléments.

Fort heureusement, le film qui vaut son pesant de cacahuètes vient remonter le tout !

Le tout est donc très léger et on sent que les versions DVD et Blu-ray ont été faites rapidement afin de brasser encore plus de sous, pari réussi. Impression renforcée quand on sait qu’une version longue (+6min) et contenant des suppléments est prévue pour cette année, ainsi qu’une version en 3D pour les gens disposant du matériel adéquat.

Et bien qu’Avatar soit un véritable chef d’oeuvre pour moi, je ne peux m’empecher de penser que c’est du foutage de gueule de vendre un produit d’aussi piètre qualité, qui aurait pu être beaucoup plus abouti et complet, surtout quand on sait les bénéfices que le film a engendré !

Haitaar !

[tweetmeme source=Haitaar https://haitaar.wordpress.com/2010/04/24/sortie-dvd-avatar/%5D

Kick-Ass (la baraque) !


« Quand on a pas de pouvoirs, on a pas de responsabilités »

Tout d’abord je tiens à m’excuse pour ce jeu de mot assez pourri et Ô combien facile, je vous l’accorde. Comme vous l’aurez compris, je suis allé voir Kick-Ass, et je vous avoue d’entrée de jeu que j’ai carrément kiffé wesh !

Le film :

Réal. : Matthew Vaughn (Stardust)

Synopsis :

Dave Lizewski est un adolescent (plutot mou) gavé de comics qui ne vit que pour ce monde de super-héros et d’incroyables aventures. Décidé à vivre son obsession jusque dans la réalité, il se choisit un nom – Kick-Ass – se fabrique lui-même un costume (sublime, comme vous pouvez le constater), et se lance dans une bataille effrénée contre le crime. Dans son délire, il n’a qu’un seul problème : Kick-Ass n’a pas le moindre superpouvoir… Le voilà pourchassé par toutes les brutes de la ville. Mais Kick-Ass s’associe bientôt à d’autres délirants copycats décidés eux aussi à faire régner la justice. Parmi eux, une enfant de 11 ans, Hit Girl et son père Big Daddy, mais aussi Red Mist. Le parrain de la mafia locale, Frank D’Amico, va leur donner l’occasion de montrer ce dont ils sont capables…

Sortie : 21 Avril 2010

Bande annonce :

La critique :

Quand on voit le nombre de teasers et extraits mis en ligne, on peut se dire que l’on a tout vu du film. Mais détrompez-vous, ce dernier garde son lot de surprises et de scènes d’action.

Tous les clichés inhérents à un film de super héros sont réunis : vous avez le héros un peu geek à la Peter Parker, dont il s’inspire clairement, les méchants mafieux, les costumes en lycra, de la baston, de la vengeance, encore de la baston, des gadgets, la fille canon qui se fout du héros au début mais qui en tombe amoureuse,… Le film ajoute à cela une bonne dose d’humour.

En effet, Kick-Ass se veut drôle et réussit plutot bien son coup, avec de nombreux gags assez marrants et rarement lourds, si ce n’est au début du film, ou l’on nous sert une dissertation sur la branlette du geek et son utilisation de kleenex sans grand interet. Mais malgré ce côté humoristique, le film ne tombe jamais dans la parodie et offre au spectateur un vrai film du genre.

Mais derrière ce côté comique se cache un scénario, certes basique, mais plus profond que ce que j’imaginais. Ainsi, après une bonne première moitié de film placée sous le signe de la rigolade, dans laquelle on découvre les personnages et l’intrigue, on passe à une partie plus sérieuse et plus dramatique, toujours ponctuée  néanmoins par quelques gags pour rester fidèle à l’ambiance générale.

Un scénario qui se trouve renforcé par ses personnages hauts en couleurs et tous empreints d’une personnalité propre. Des personnages attachants interprétés par une brochette d’acteurs plutot bons ma foi. On retrouve notamment Nicolas Cage, qui semblaient avoir abandonné les bons rôles et les bons films depuis quelques années, très bon en Big Daddy, Aaron Johnson (bonne tête de geek dans le film) en Kick-Ass, Chloe Moretz (à suivre de près) en Hit Girl, Christopher Mintz-Plasse en Red Mist,…

Le point fort du film, ce sont bien sur les scènes de baston superbement choregraphiées et réalisées et qui, malgré le fait que ça bouge et tire dans tous les sens, restent claires. Ces scènes sont tout bonnement jouissives, notamment grâce à leur dynamisme et à la touche d’humour omniprésente. Certaines sont d’ailleurs très originales de par leur réalisation et déroulement. Bon je vous préviens, le film est assez sanglant mais sans jamais (ou rarement) atteindre le gore, tel un Kill Bill (ou tout autre Tarantino)

On notera également quelques passages très originaux, notamment la sublime scène en dessins type Comic et en 3D. Une ambiance POP et Comic plutot bien retranscrite tout au long du film d’ailleurs, avec ses couleurs, ses personnages et ses nombreuses références au genre : un héros en grande partie inspiré de Peter Parker et de son alter-égo, le costume de Big Daddy qui ressemble étrangement à celui de Batman, celui de Red Mist à celui de Robin,… Si je devais comparer, je dirai que Kick-Ass se rapproche de films tels que Watchmen ou Sin City, avec ses persos au cynisme prononcé et à la gachette facile, la côté dark en moins.

Je souhaiterais enfin mettre un point d’honneur à la BO, qui rythme avec génie le film. La musique est ici reléguée au 1er plan, souvent décalée par rapport à l’image mais ce décalage est très bien maîtrisé. On se rapproche de ce qu’on pourrait trouver dans un Tarantino encore une fois. La musique vient donc renforcer le dynamisme du film et la jouissance qu’il procure, notamment lors de ses scènes d’actions délirantes.

Par contre je pousse un ptit coup de gueule pour dire que la meuf canon qui se tape le geek, bah j’y crois pas. Jaloux ? moi ? Nooooooon…

Pour résumer, Kick-Ass propose un mélange de genres plutôt réussi et offre un bon film de super héros malgré des héros sans pouvoirs et un côté comique prononcé. La fin du film, sans surprise, est clairement un appel à une suite, suite qui est d’ores et déjà en phase de production. Etant légèrement geek, je pense que le film m’a plus parlé qu’à d’autres, puisque je dois dire que je me suis quelque peu reconnu dans les personnages (et je ne pense pas être le seul). Nénanmoins le film plairai à toute personne aimant un minimum l’action, le fun et les costumes moulants.

Haitaar !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

[tweetmeme source=Haitaar https://haitaar.wordpress.com/2010/04/21/kick-ass-la-baraque%5D