Archive for the ‘ L'instant critique ’ Category

Iron Man 2


Encore une critique de film avec aujourd’hui celle d’Iron Man 2 !

Le film :

L'affiche résume plutot bien le film.

Réal. : Jon Favreau

Synopsis :

Le monde sait désormais que l’inventeur milliardaire Tony Stark et le super-héros Iron Man ne font qu’un. Malgré la pression du gouvernement, de la presse et du public pour qu’il partage sa technologie avec l’armée, Tony n’est pas disposé à divulguer les secrets de son armure, redoutant que l’information atterrisse dans de mauvaises mains. Avec Pepper Potts et James « Rhodey » Rhodes à ses côtés, Tony va forger de nouvelles alliances et affronter de nouvelles forces toutes-puissantes…

Sortie : 28 Avril 2010

Bande annonce :

La critique :

Je dois tout d’abord vous dire que le film souffre du syndrome de la bande-annonce, celle-ci dévoilant à peu près toute l’intrigue et l’action du film. On y retrouve donc notre héros Tony Stark avec l’arrogance, l’excentricité et le flegme qui lui incombent ainsi que son alter-ego en armure, Iron Man.

Bon niveau scénario, c’est du basique. Un méchant (Whiplash joué par Mickey Rourke) animé par la vengeance de son père décide de s’attaquer à Iron Man. Seulement le pourquoi de cette vengeance est expliqué brièvement et de façon assez confuse : papa Whiplash aurait travaillé sur le réacteur que Stark a miniaturisé pour en faire son coeur et aurait par la suite été accusé de trahison, d’après ce que j’ai compris…L’histoire, et donc le film, repose donc sur des bases très fragiles. Et pour venger son papounet, Whiplash, optionnellement physicien, conçoit et fabrique un coeur semblable à  celui d’Iron Man ainsi que 2 fouets radioactifs et par la suite une armure. Mais…ou ai-je déjà vu ça…? Dans le 1er ? Naaan…. Il s’attaque donc à notre héros, pendant que celui-ci cours le Grand Prix de Monaco (si si) et est donc innofensif, à coups de fouets là où une balle bien tirée aurait suffit mais échoue et se fait arrêter… Le reste de l’histoire est visible dans la bande annonce.

A part ça, les 3 premiers quarts du film sont assez plats, les scènes d’action étant au nombre de 2, ce qui la fout mal pour un film d’action…la fin vient néanmoins compenser ce manque en offrant une bonne dose d’action. Heureusement que l’humour est omniprésent grâce au jouissif personnage de Tony Stark, campé par l’excellentissime Robert Downey Jr., et ses répliques finement comiques  et vient sauver le spectateur d’un possible ennui, que j’ai frolé, notamment lors de certaines scènes qui trainent en longueur. Ce dernier ne revet d’ailleurs l’armure que très peu, et n’accompli pas de faits héroiques tels qu’on peut en voir dans le 1er. Son pote militaire enfile également le costume comme promis dans le 1.

A ses côtés on retrouve toujours la sublime Gwyneth Paltrow dans le rôle de la stressée Pepper Potts, Don Cheadle qui reprend le rôle du Lieutenant-colonel Jim Rhodes, interprété par Terrence Howard dans le 1er opus. De nouveaux personnages font leur apparition tels que la Veuve Noire interprétée par la parfaite Scarlett Johanson, dont chaque apparition m’a plongé dans un état de mort cérébrale avancée, ou encore Nick Fury campé par le grand Samuel L. Jackson.

Et ces 2 personnages viennent d’ailleurs introduire l’unité du S.H.I.E.L.D. et la team des Avengers bien connue des amateurs de Marvel. Association déjà mentionnée dans L’incroyable Hulk (que je vous conseille) par Tony Stark justement, nous indiquant par là même que ce film prend place après Iron Man 2. Avec ses différents films, Marvel présente donc les futurs personnages de son film The Avengers prévu pour 2012 et réalisé par Joss Whedon (Buffy, Angel,…) s’il vous plait. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter cette page.

Sinon les effets spéciaux sont toujours de toute beauté, avec une armure toujours aussi sublime techniquement. Les incroyables gadgets de rêve ainsi que les intelligences artificielles dont est truffée la maison de Stark sont toujours présents et toujours aussi agréables visuellement.

Pour la BO on nous promettait du grand avec des titres d’AC/DC or on retrouve que 2 titres, un au début et un à la fin, rien de grandiose donc…

Iron Man 2 est donc une bonne suite mais qui manque cruellement d’action, bien que les scènes qui en contiennent soient très réussies. Il nous présente cependant les héros des futurs films Marvel et sert donc de transition entre un Iron Man solo et une Ligue des Justiciers bis. Le film plaira donc aux amateurs de Marvel et à ceux qui ont aimé le 1er et qui souhaiteraient en savoir plus sur Tony Stark et The Avengers !

PS : Attendez la fin des crédits, une scène inédite se cache tout comme à la fin du 1.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

[tweetmeme source=Haitaar https://haitaar.wordpress.com/2010/04/28/iron-man-2/%5D

Kick-Ass (la baraque) !


« Quand on a pas de pouvoirs, on a pas de responsabilités »

Tout d’abord je tiens à m’excuse pour ce jeu de mot assez pourri et Ô combien facile, je vous l’accorde. Comme vous l’aurez compris, je suis allé voir Kick-Ass, et je vous avoue d’entrée de jeu que j’ai carrément kiffé wesh !

Le film :

Réal. : Matthew Vaughn (Stardust)

Synopsis :

Dave Lizewski est un adolescent (plutot mou) gavé de comics qui ne vit que pour ce monde de super-héros et d’incroyables aventures. Décidé à vivre son obsession jusque dans la réalité, il se choisit un nom – Kick-Ass – se fabrique lui-même un costume (sublime, comme vous pouvez le constater), et se lance dans une bataille effrénée contre le crime. Dans son délire, il n’a qu’un seul problème : Kick-Ass n’a pas le moindre superpouvoir… Le voilà pourchassé par toutes les brutes de la ville. Mais Kick-Ass s’associe bientôt à d’autres délirants copycats décidés eux aussi à faire régner la justice. Parmi eux, une enfant de 11 ans, Hit Girl et son père Big Daddy, mais aussi Red Mist. Le parrain de la mafia locale, Frank D’Amico, va leur donner l’occasion de montrer ce dont ils sont capables…

Sortie : 21 Avril 2010

Bande annonce :

La critique :

Quand on voit le nombre de teasers et extraits mis en ligne, on peut se dire que l’on a tout vu du film. Mais détrompez-vous, ce dernier garde son lot de surprises et de scènes d’action.

Tous les clichés inhérents à un film de super héros sont réunis : vous avez le héros un peu geek à la Peter Parker, dont il s’inspire clairement, les méchants mafieux, les costumes en lycra, de la baston, de la vengeance, encore de la baston, des gadgets, la fille canon qui se fout du héros au début mais qui en tombe amoureuse,… Le film ajoute à cela une bonne dose d’humour.

En effet, Kick-Ass se veut drôle et réussit plutot bien son coup, avec de nombreux gags assez marrants et rarement lourds, si ce n’est au début du film, ou l’on nous sert une dissertation sur la branlette du geek et son utilisation de kleenex sans grand interet. Mais malgré ce côté humoristique, le film ne tombe jamais dans la parodie et offre au spectateur un vrai film du genre.

Mais derrière ce côté comique se cache un scénario, certes basique, mais plus profond que ce que j’imaginais. Ainsi, après une bonne première moitié de film placée sous le signe de la rigolade, dans laquelle on découvre les personnages et l’intrigue, on passe à une partie plus sérieuse et plus dramatique, toujours ponctuée  néanmoins par quelques gags pour rester fidèle à l’ambiance générale.

Un scénario qui se trouve renforcé par ses personnages hauts en couleurs et tous empreints d’une personnalité propre. Des personnages attachants interprétés par une brochette d’acteurs plutot bons ma foi. On retrouve notamment Nicolas Cage, qui semblaient avoir abandonné les bons rôles et les bons films depuis quelques années, très bon en Big Daddy, Aaron Johnson (bonne tête de geek dans le film) en Kick-Ass, Chloe Moretz (à suivre de près) en Hit Girl, Christopher Mintz-Plasse en Red Mist,…

Le point fort du film, ce sont bien sur les scènes de baston superbement choregraphiées et réalisées et qui, malgré le fait que ça bouge et tire dans tous les sens, restent claires. Ces scènes sont tout bonnement jouissives, notamment grâce à leur dynamisme et à la touche d’humour omniprésente. Certaines sont d’ailleurs très originales de par leur réalisation et déroulement. Bon je vous préviens, le film est assez sanglant mais sans jamais (ou rarement) atteindre le gore, tel un Kill Bill (ou tout autre Tarantino)

On notera également quelques passages très originaux, notamment la sublime scène en dessins type Comic et en 3D. Une ambiance POP et Comic plutot bien retranscrite tout au long du film d’ailleurs, avec ses couleurs, ses personnages et ses nombreuses références au genre : un héros en grande partie inspiré de Peter Parker et de son alter-égo, le costume de Big Daddy qui ressemble étrangement à celui de Batman, celui de Red Mist à celui de Robin,… Si je devais comparer, je dirai que Kick-Ass se rapproche de films tels que Watchmen ou Sin City, avec ses persos au cynisme prononcé et à la gachette facile, la côté dark en moins.

Je souhaiterais enfin mettre un point d’honneur à la BO, qui rythme avec génie le film. La musique est ici reléguée au 1er plan, souvent décalée par rapport à l’image mais ce décalage est très bien maîtrisé. On se rapproche de ce qu’on pourrait trouver dans un Tarantino encore une fois. La musique vient donc renforcer le dynamisme du film et la jouissance qu’il procure, notamment lors de ses scènes d’actions délirantes.

Par contre je pousse un ptit coup de gueule pour dire que la meuf canon qui se tape le geek, bah j’y crois pas. Jaloux ? moi ? Nooooooon…

Pour résumer, Kick-Ass propose un mélange de genres plutôt réussi et offre un bon film de super héros malgré des héros sans pouvoirs et un côté comique prononcé. La fin du film, sans surprise, est clairement un appel à une suite, suite qui est d’ores et déjà en phase de production. Etant légèrement geek, je pense que le film m’a plus parlé qu’à d’autres, puisque je dois dire que je me suis quelque peu reconnu dans les personnages (et je ne pense pas être le seul). Nénanmoins le film plairai à toute personne aimant un minimum l’action, le fun et les costumes moulants.

Haitaar !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

[tweetmeme source=Haitaar https://haitaar.wordpress.com/2010/04/21/kick-ass-la-baraque%5D

Le Choc des Titans !

J’inaugure donc mon blog avec une critique, celle du film Le Choc des Titans !

Film que je suis allé voir en compagnie de @Mareva3 et @Magic_RR, non sans à priori négatif, et duquel je suis sorti, je dois l’avouer, plutot agréablement surpris.

Le film :

Synopsis :

La dernière bataille pour le pouvoir met en scène des hommes contre des rois et des rois contre des dieux. Mais la guerre entre les dieux eux-mêmes peut détruire le monde. Né d’un dieu mais élevé comme un homme, Persée ne peut sauver sa famille des griffes de Hadès, dieu vengeur du monde des Enfers. N’ayant plus rien à perdre, Persée se porte volontaire pour conduire une mission dangereuse et porter un coup fatal à Hadès avant que celui-ci ne s’empare du pouvoir de Zeus et fasse régner l’enfer sur terre. A la tête d’une troupe de guerriers courageux, Persée entreprend un périlleux voyage dans les profondeurs des mondes interdits. Luttant contre des démons impies et des bêtes redoutables, il ne survivra que s’il accepte son pouvoir en tant que dieu, qu’il défie son destin et crée sa propre destinée.

(Il s’agit en fait d’un remake du film du même nom, datant de 1981.)

Sortie : 7 Avril 2010

Bande annonce :

« Release the Kraken« 

La critique :

Un scénario qui respire le déjà-vu donc mais desservi par une très bonne réalisation du frenchy Louis Leterrier (L’incroyable Hulk, Danny the dog, le transporteur,…). Et du coup le film apporte en fait une certaine fraicheur à un genre saturé, et notamment par sa pêche et son dynamisme. Mais il est peut être même un peu trop dynamique par moments. Les faits s’enchainent trop rapidement rendant l’histoire et les motivations du héros assez floues et parfois injustifiées. La fin surtout est touchée par ce phénomène, puisqu’à  partir du moment où Persée et ses compagnons (qui se font d’ailleurs décimer en quelques minutes, l’un d’eux, un Djinn kamikaz, préférant même se faire exploser devant la bêtise de cette scène) se rendent chez la Gorgone afin de récupérer sa tête, seul moyen de tuer le Kraken, tout s’enchaine très vite et le film se retrouve plié en quelques battements d’ailes de Pégase (qui d’ailleurs est noir ici).

Sinon le scénario ne présente pas d’autres défauts majeurs à mon point de vue, juste quelques raccourcis scénaristiques vite excusés. On relèvera également quelques scènes un peu ridicules qui tapent dans le Peace & Love avec des messages d’amour et de fraternité qui m’ont fait rendre plusieurs fois mon repas.

Vous y retrouverez tous les éléments de l’histoire de Persée et de la mythologie Grecque, des Dieux aux créatures mythiques, et notamment le terrifiant Kraken. Et le Kraken parlons-en ! Cette créature à la solde des Dieux provoquant chaos et destruction ne fait qu’une brève apparition en fin de film avant de se faire dérouiller lamentablement la tronche par notre demi-Dieu de héros. Vu les moyens techniques mis en oeuvre on peut comprendre la brièveté de cette scène mais on reste néanmoins sur notre faim.

Le film brille par son casting prestigieux, avec Sam Worthington (Avatar, Terminator Renaissance), toujours très bon mais qui devrait néanmoins renouveler un peu son jeu, dans le rôle principal, Liam Neeson (La Menace Fantôme, Taken,…) dans le rôle de Zeus, Ralph Fiennes (Harry Potter, The Reader,…) dans le rôle d’Hades et enfin Mads Mikkelsen (Casino Royale). Quant à notre Mouloud Achour national, chroniqueur du Grand Journal, sa présence est, comme on pouvait s’y attendre, plus anecdotique qu’autre chose et est sensée apporter un côté comique au film (je dis bien sensée).

Côté actrices, (bah oui parce que c’est un film de mecs avec de l’action, des épées, du sang, toussa toussa donc faut de la meuf) on peut y admirer les sublimes Gemma Arterton (Good Morning England, Quantum of Solace,…) et Alexa Davalos (The Mist, Les Chroniques de Riddick,…).

Mais le point fort du film, c’est sa photographie. En effet, le film présente de somptueuses images et des effets spéciaux de toute beauté. En gros on s’en prend plein la gueule pendant 2h, et je sais pas vous, mais moi quand jvais au ciné, j’aime m’en prendre plein la gueule ! Si on veut être tatillon, on peut relever quelques légers défauts, notamment sur les créatures, mais rien de très gênant.

Les décors et costumes sont également très beau, surtout ceux des dieux (mention spéciale à celui de Zeus qui vous fait perdre un oeil à chaque apparition) et autres monstres.

Par contre j’ai envie de pousser un petit coup de gueule : le film devait initialement sortir en 2D, mais devant le succès d’Avatar, la Warner a décidé de le sortir en 3D. Et quand on voit la 3D dans ce film, on se dit qu’on se fait sérieusement couilloner dans l’histoire. Parce que la 3D ici, elle est carrément useless (si ce n’est dans 1 ou 2 scènes, mais rien de transcendant), vous pouvez même regarder le film sans les lunettes sans voir de réelles différences.

Les producteurs ont donc trouvé le moyen de nous faire payer plus cher un film en 2D, et ainsi nous pigeonner tout fièrement. A propos de la 3D je vous invite à lire le très bon article d’@Eowine qui vous expose les arguments de notre mouvement révolutionnaire #pasde3Dauciné .

Pour résumer, le Choc des Titans est un bon divertissement qui vous donnera une bonne claque visuelle. Amateurs de péplums, de mythologie Grecque et d’action, ce film est fait pour vous ! Les autres, vous pouvez passer votre chemin.

Cet avis n’engage que moi et mes gouts.

Haitaar